La semaine ordinaire

by

Lundi matin, dur: petit déjeuner, 275 kg de jus d’orange concentré. Les oranges, ça pousse pas dans les arbres.

Lundi: Travail. Programmation de séquences d’usinage sur tour CNC bibroche.

Sanvik c’est un très bon fabricant d’outils mais ils sont nuls pour les catalogues.

Mardi: montage d’un film documentaire sur la passion d’une équipe d’attardés qui se mettent des slams en ski, snowboard et skate, et racontent des conneries pendant une saison entière.

Checkez: www.toml.ch

Le même jour: business conférence sur Skype avec un des producteur du film mentionné précédemment et exilé en Asie.

Mardi soir: grillades au Bourg. Le commandant des pompiers de la rue de Bourg et le coiffeur de Marlon Brando à la rescousse pour allumer le grill.

Dans le rôle du commandant des pompiers de la rue de Bourg: Elliot

Dans le rôle du coiffeur de Marlon Brando: Jipé

Mercredi: il reste de la neige et du Bitter, alors on va faire des sauts par dessus un chalet sur lequel on aura construit un autre saut et où il y aura un pneu qu’on viendra taper pendant le saut.

Grands gagnants du jour: le chalet et les coups de soleil.

Col du Pillon, Berne

Dans le rôle des Pillons: Ben, Tusch, Julius, Sebo et Fabrèze.

Jeudi matin: le chat est resté coincé dans la chatière.

Solutions: Serrurier, vétérinaire et régime.

Jeudi après-midi: visite de Moudon.

C’est assez beau en fait Moudon.

Jeudi soir: visite d’un haut-lieu de la musique électronique lausannoise et découverte des nouvelles tendances du milieu en matière de mode et de cramage de cerveau.

A 35 ans, la drogue et l’AI. faut arrêter..

Vendredi matin: café.

Vendredi midi: Poisson-lune à la cantine.

Vendredi soir: raclette et dégustation de cornichons atomiques au Bourg 51.

Samedi matin: course d’école et skateboard dans un tunnel de draînage des Ormonts.

Le skate dans un tunnel, ça rend sourd.

Sortie du tunnel: apéro

Samedi retour: slow down, take it easy.

Samedi, fin d’après-midi: Remake d’un film apocalyptique au scénario extrêmement élaboré où un virus mortel contamine l’humanité (et les cadrages des photos).

Dans le rôle de l’humanité: Jon.

Sortie en salle: Jamais.

Dimanche après-midi: Session skate et BBQ à Collombey.

Fasel a fait Mctwist dans la mini.

Ci-dessous: Fasel et Elliot en train de penser que Emi, il est vraiment nul en skate.

Dans l’ordre et de gauche à droite: le skate, le grill, le caddie de la Coop, la bière, le charbon et la mini.

On est quand même mieux ici que sur un pédalo à Ouchy.

Dimanche soir: crash-test à Genolier

Le skate, c’est beaucoup de persévérance et des bonnes chevilles..

La pompe de skate: 0, les chevilles: 0, le goudron: 1.

Ci-dessous: le team support moral et commentaires.

Le skate c’est aussi le soutien de 10 personnes qui te disent que c’est tout à fait rationnel ce que tu es en train de faire, et de remonter pour sauter ces marches d’escalier alors que tu viens de te mettre 30 boîtes et que tu gis sur le goudron.

Bonne semaine à tous.

Love.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :