L’expédition du siècle

by

Ou comment reléguer la patrouille des glaciers au rang de petite balade dominicale. Si Alex Emery monte au Mont Rose à vélo depuis Lausanne en Birkenstock, nous on monte à la Dôle en peau de motherfucker (pas depuis Nyon hein, on a pris le petit train rouge, faut pas exagérer!). Tout cela peut paraître d’une banalité affligeante mais lorsque on annonce ensuite la descente jusqu’à Gingins de la face sud de la célèbre montagne (d’ailleurs plus célèbre pour ses rafales de vents continues au sommet que pour la raideur de ses pentes, aussi raides que la quequette pontificale un jour de dysfonctionnements érectils ), et que l’équipe se compose des patrouillons les plus aiguisés de l’arc lémanique, je pense que cela justifie aisément quelques lignes sur la toile (ou quelques toiles sur la ligne, c’est selon)

Gros briefing le soir d’avant au Zodiac (le bar des parents de Bastian Bakker) pour les infos sur la mission par Tom aka Mickey Horn le skipper. Recommandations: 2 chopes de blanche et départ repoussé pour cause indéterminée.

Bref, le roman photo du samedi au soleil:

IMG_2543

Jean-Loup de montagne

IMG_2544

Arrivée de l’ancien télésiège de la Barillette, transformée depuis en usine à brouillard pour les gens de la plaine.

IMG_2546

Le restaurant de la Barillette avec le patrouillon no 1.

IMG_2549

Patrouillon de compète no 2.

IMG_2553

Antenne de la Barillette et son complexe soviétique de radio-espionnage

IMG_2558

A mi-chemin, la face de malade

IMG_2562

Le casse-croûte des bras cassés

IMG_2563

En fait c’est un peu comme l’Alaska en un peu moins pentu

IMG_2565

Niko, entrée du couloir en switch, cab 9 sur la première barre, bs 1440 triple cork sur la deuxième. Et en splitboard sioûplaît!

IMG_2567

Marcel en mode jib téméraire, s’en sort heureusement sans blessure.

IMG_2568

5 couillons perdus dans la pépinière. Bilan: 2 sapins et 1 écureuil.

IMG_2570

1 des 5 couillons perdus dans la pépinière.

IMG_2579

Arrivée presque dans l’étang aux Moines. Descendre de la Dôle jusqu’à Gingins, c’est possible, faut juste pas être pressé et prendre des vieux skis.

jakouz

Retour à la civilisation dans un état d’épuisement critique, vous noterez la recherche du détail dans le cliché de Niko, on voit presque les traces.

Bon dimanche, le week-end prochain, on fait le Salève en tricycle Dedieu’

Carrément.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :